Baru

BaruBaru – Hervé Baruela

Il effectue ses études à l’université de Nancy, d’abord en section maths-physique puis il s’oriente vers la faculté de sports. Il est ensuite professeur d’éducation physique au collège Jacques-Callot de Neuves-Maisons, près de Nancy. Actuellement, il enseigne à l’École supérieure d’art de Metz.

Baru débute en 1982 dans Pilote avec des récits complets. En 1985, il obtient l’Alfred du meilleur premier album en langue française au festival d’Angoulême pour le premier tome de sa série Quéquette blues. Plus de dix ans plus tard, il est à nouveau récompensé au Festival d’Angoulême 1996 avec l’Alph-Art du meilleur album pour L’Autoroute du soleil.

Le 31 janvier 2010, il reçoit le Grand Prix de la Ville d’Angoulême pour l’ensemble de son œuvre. Un documentaire intitulé « Génération Baru », réalisé par Jean-Luc Muller, est projeté lors de ce même festival.

Le thème le plus récurrent de son œuvre est la classe ouvrière, et plus particulièrement celle de l’est de la France et des immigrés italiens. « Les années Spoutnik » en est un très bon exemple. C’est une œuvre partiellement autobiographique des enfants d’immigrés dans les cités ouvrières de Lorraine dans les années 1950.

www.baru-auteur-bd.com